23 juin 2010

Qui connaît Ivan Rioufol ?

Je vous renseigne. Ce type est au Figaro et officie parfois chez C. Hondelatte (dans l'émission assez souvent populiste On refait le monde sur RTL).

Ivan Rioufol, donc, commente l'actualité, et commentait ce soir avec une emphase qu'il espérait brillante, les affaires piteuses du football français. Avec son petit ton pèt'sec et fébrile qui l'associe volontiers, dans ma catégorisation mentale, à un agent de police municipale irrité par une incivilité mineure, il a estimé que la défaite des Bleus était la défaite de cet esprit multiculturel français qu'on voudrait nous faire avaler. "Multiculturel", on l'aura compris, est dans la bouche de ce rejeton de la droite la plus étroite, et catholique par réflexe, une insulte définitive.

Je voudrais juste rappeler à ce journaliste de seconde zone que l'altérité (valeur chrétienne s'il en est, et, s'il a lu Lévinas, plus que chrétienne) est gage de compréhension et d'universalisation de l'autre. Que l'autre est on ne peut plus soi-même puisqu'avec lui on partage la grande chose d'être humain. Et que sur un terrain de football il semble assez évident que les origines et les couleurs de peau s'effacent au profit d'un jeu collectif, si, bien évidemment, on l'a décidé. Dans un bref texte intitulé Monothéisme et langage, Lévinas affirmait ceci : "Le monothéisme n'est pas une arithmétique du divin. Il est le don, peut-être surnaturel, de voir l'homme absolument semblable à l'homme sous la diversité des traditions historiques que chacun continue".

Levinas

Lévinas

Je trouve cet élan vers l'universalité très beau. Bien sûr, il ne s'agit pas pour ces footballeurs d'affirmer leur présence au monde par ce monothéisme qui d'ailleurs les relie, mais ce qui a manqué à ces individus sans panache et attachés à leur confort friqué, c'est d'être absolument semblable au lieu d'être absolument une star. Rioufol croit que le mal vient d'une diversité que les contingences dégagent alors que, si l'on réfléchit un peu, le mal vient d'une unité qui ne veut pas être partagée. Le règne de l'incivilté qui refuse à l'autre d'être autre, en d'autre terme le règne d'un ordre petit bourgeois.

Au détour de la mise en cause de ce Rioufol sans intérêt, je voulais exprimer en guise de conclusion un vrai soulagement . Oui , je suis fort aise de vous dire que c'est la seconde et dernière fois que la Julie vous parle de football. Ouf.

 

___

Posté par Advision Julie à 20:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Qui connaît Ivan Rioufol ?

Nouveau commentaire