11 septembre 2009

Quand Hortefeux n'arrive pas à se défendre

Panique Place Beauvaux. La vidéo du Monde.fr qui fait état de plusieurs phrases à connotation fortement raciste prononcées par le ministre Brice Hortefeux fait des ravages. Au point que MediaPart et quelques commentateurs courageux demandent la démission du Ministre de l'intérieur. Celui-ci a réagi rapidement sur RTL en expliquant ceci en substance : je ne parlais pas des "arabes" mais des "auvergnats". Admettons. J'invite les lecteurs de ce blog à revoir la fameuse vidéo et surtout à faire un peu de sémantique. Oui, la sémantique devrait nous aider à savoir si Hortefeux est spontanément raciste (ce qui doit être puni par la loi, cf. l'affaire Girot de Langlade) ou si les français ont mal compris.

La principale phrase incriminée souligne : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes". Il s'agit donc, se défend Hortefeux, des auvergnats. Mettez-vous ça dans la tête. Ce qui veut donc dire que lorsque les auvergnats se regroupent, par exemple au bas des cages d'escaliers des cités, ou alors dans une université d'été policée, cela pose un problème. Un problème, dit le dictionnaire, est une "question à résoudre", une "situation instable ou dangereuse exigeant une décision" (Le Grand Robert, tome 7, page 764). Aviez-vous déjà pensé au risque social que court la société française dans le processus d'intégration... des auvergnats? De qui se moque-t-on? Hortefeux se foutrait-il de notre gueule?

Je ne suis pas spécialiste des auvergnats. Mais force est de constater que la faiblesse de cette défense est à la mesure de l'imbécilité idéologique des propos tenus : consternante.

Julie

Posté par Advision Julie à 09:05 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Quand Hortefeux n'arrive pas à se défendre

    Honteux !

    En tant qu'auvergnat, je suis profondément choqué par le mépris de ce ministre.
    Et personnellement, je mange du cochon, je bois des bières, et j'ai le front luisant. J'ai, depuis que j'ai vu cette vidéo, terriblement peur d'être un "prototype"...

    Posté par konstantin, 11 septembre 2009 à 13:42 | | Répondre
  • Le bûcher pour cet hérétique !

    Bouhhhhhh que c'est pas bô !!!!!!! Mais que fait la police ? Ah, la vidéo surveillance universelle, ça a quand même du bon.

    Cet homme devrait déjà être incarcéré et soumis sans délai à la question. Je propose donc qu'après l'avoir copieusement flagellé, l'on interroge ce suspect d'hérésie, non sans l'aider quelque peu à avouer son forfait. Je suggère qu'on lui badigeonne les pieds de gros sel et que la langue de Julie, que l'indignation a électrisé, fasse tout avouer à ce triste personnage.

    Il sera ensuite brûlé publiquement et ses cendres seront dispersées aux quatre vents, afin que personne ne se souvienne ni surtout ne se réclame de son ignominie.

    Au fait, vous êtes vous acquittée de votre cotisation aux parrains de SOS Racisme, Julie ? Hein ? Non ? Eh ben voilà ! Celle-là, elle a toujours la langue bien pendue pour torturer un ministre, mais dès qu'on parle de pognon, elle la perd étrangement !

    Posté par David, 12 septembre 2009 à 22:40 | | Répondre
  • David chéri, depuis que nous vivons ensemble (rire), il m'est absolument impossible de faire face sans inquiétude à mes bonnes œuvres et même de penser pouvoir espérer qu'un semblant d'équilibre financier puisse couronner mes efforts de bonne ménagère. Votre propension à gaspiller l'argent du couple dans les ventes aux enchères parisiennes m'empêche de m'acquitter de mes cotisations à SOS Racisme. Je n'ai pas pu renouveler ma carte d'adhésion de soutien à la Halde et je dois 100 euros à l'Abbé Pierre.
    D'autre part, Torturer un ministre de la République, quand il est aussi peu républicain est un vrai plaisir, croyez-le. Je ne demande guère le bûcher, même si vous savez que, parfois, j'ai le feu au cul et qu'il suffirait d'une seule petite allumette pour que Julie parte en fumée.

    Posté par Julie, 13 septembre 2009 à 15:25 | | Répondre
  • La vie à deux

    Julie, je vous saurais gré de ne pas livrer les détails de notre vie de couple au tout venant ! Mais puisque vous engagez le débat sur ce terrain, il me faut vous répondre. Certes, j'ai un penchant prononcé pour les ventes, mais il n'y a décidément que les femmes pour croire que l'achat d'objets d'art relève de la dilapidation lorsqu'elles mêmes s'apprêteraient à distribuer cet argent aux œuvres ! Or, par ces achats répétés, je m'emploie à vous mettre quelque chose sous les fesses qui soit un peu confortable et qui ait quelque histoire. Vos fesses méritent bien cela, non ? Quant à ce que vous avez sur le dos, c'est précisément cela qui coûte cher au ménage. D'autant que vous ne portez certaines de ces tenues qu'à l'intérieur. Ne trouvez-vous pas qu'il serait plus avantageux que vous demeuriez le plus souvent en tenue d'Eve lorsque nous sommes seuls ?

    Je vous dois cette confidence : la Julie est du genre à thésauriser, pour le seul plaisir de lorgner un relevé dodu à la fin du mois. A la maison, c'est la Julie qui est de droite ! La droite du grand capital ! Oh, il y a bien les œuvres, mais c'est surtout une mesure d'hygiène pour sa conscience !

    Enfin, peccadilles que tout cela. Le bonheur d'être l'homme de Julie fait oublier tous les désagréments de la vie à deux.

    Cela dit, je me demande si elle ne me trompe pas lorsque j'assiste à des ventes aux enchères …

    A voir !

    Posté par David, 13 septembre 2009 à 22:21 | | Répondre
  • De quelques fesses

    Oh, mais David, cherchez un peu... Puis-je vous tromper avec :
    A - Cécile Duflot
    B - Rama Yade
    C - Maurice Couve de Murville
    D - Rocco Sifredi
    E - Sœur Sourire
    F - Gene Tirney
    G - Ségolène Royal
    ????

    Enquêtez, mon ami, et nous en reparlerons autour d'un thé quand il vous plaira.
    Pardonnez-moi, mais, m'avez consulté pour le tissu qui doit recouvrir la bergère où doivent loger mes fesses?

    Votre Bourgeoise, la mère Julie

    Posté par Julie, 14 septembre 2009 à 20:07 | | Répondre
  • Un délicieux fesses à fesses !

    Fastoche le quiz ! Pas besoin d'une longue enquête ! J'avoue que pour les non-initiés, il y a quelques pièges, mais pour moi qui connais ma Julie sur le bout de … des doigts, c'est assez simple. Eh oui, c'est le privilège d'un vieux couple que de se maîtriser à fond. C'est très plaisant, en fait. Vous qui me lisez et qui ne connaissez pas ces joies, je compatis. Avec la Julie, la vie n'est jamais un long fleuve tranquille, mais l'homme raffole de ces situations. C'est un peu sa raison de vivre !

    Pour les tissus, Julie, je préfère toujours vous faire la surprise. Et puis, si je vous consultais, je pense que le résultat serait fort peu académique. Un tissu écossais sur une bergère d'époque Louis XV … c'est trop décapant ! N'oubliez pas que nous recevons chez nous des gens très biens, comme tous les couples très biens ! Et nous ne voulons pas choquer les visiteurs, n'est-ce pas ? Surtout vous, qui vous entraînez chaque fois à rester sobre (sans plus de réussite d'ailleurs) !

    Ceci étant, faites attention que notre petit jeu aimable (et plein d'une douce illusion pour moi) ne désespère d'éventuelles clientes qui voudraient avoir recours à votre entreprise de nettoyage intime ! A nous lire, elles vont finir par croire que votre entreprise a mis la clé sous la porte ou a réorienté ses activités !

    Posté par David, 14 septembre 2009 à 21:39 | | Répondre
  • feu ...

    voilà une vidéo qui semble mettre l'Hortefeux aux poudres

    Posté par Simon, 16 septembre 2009 à 14:36 | | Répondre
  • ... follet !

    Qu'il prenne la poudre d'escampette !

    Posté par Julie, 16 septembre 2009 à 20:48 | | Répondre
Nouveau commentaire