07 juillet 2010

Alexandre Bompard : la revanche

Alexandre Bompard, c'est le patron d'Europe 1, radio classée, sur l'échiquier politique, à droite. C'est aussi le candidat malheureux au fauteuil de PDG de France-Télévisions. Bompard, qui appartient (ou appartenait?) au premier cercle des capitaines d'industrie sarkozystes, a sans doute très mal vécu le désaveu du Château. Mais peut-être est-il plus lucide qu'on veut bien le dire et qu'il voit le vent tourner. 

Bref, il me semble qu'il faut lire comme une revanche, un pied de nez, un bras d'honneur en direction de l'Elysée, la décision de faire entrer au sein de la station de la rue François Ier, le journaliste Nicolas Demorand, qui animera dès septembre, la tranche 18h30-20h.

100601204149466_36_000_apx_470_

Demorand, l'anti Morandini

Demorand quitte donc France Inter avec son aura d'intervieweur pugnace et cultivé (je rappelle qu'il est ancien élève de l'ENS, licencié de philosophie et agrégé de lettres modernes) et sa petite étiquette de gentil gauchiste (Sarkozy le déteste presqu'autant qu'il déteste Thomas Legrand). Ah, chers auditeurs d'Europe 1, il va vous falloir quelques semaines pour appréhender la différence : vous n'êtes guère habitués d'entendre un type qui parle un français correct et qui ne lèche pas les bottes des ministres de la maison UMP - Bettancourt! Il va falloir s'y faire...

 

___

 

Posté par Advision Julie à 14:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Alexandre Bompard : la revanche

    Info filtre

    C'est amusant (et très symbolique !) ce filtre circulaire gris entre la bouche du journaliste et le micro radiophonique.

    J'ai l'impression que les journalistes français se sont fait greffer le même filtre au cerveau ! L'opération doit sans doute avoir lieu dans les écoles de journalisme ! Sans doute !

    Posté par David, 09 juillet 2010 à 09:41 | | Répondre
Nouveau commentaire