15 juin 2010

Deux mythes partent en couille : la catholique Christine Boutin n'est pas très catholique, la vertueuse Rama Yade aime le luxe

Inutile de vous dire que j'ai beaucoup ri lorsque j'ai su, il y a quelques jours, que la Christine Boutin, boutée hors du gouvernement pour incompétence notoire il y a quelques mois, avait renoncé, devant la vindicte populaire, à sa monumentale rétribution (9 500 euros mensuels) pour pondre un rapport accessoire et sans intérêt intitulé "Justice sociale et mondialisation" et pour s'occuper.

On imagine Sarkozy inventant ce leurre princier : "la Boutin, je lui donne un paquet de fric, elle fermera sa gueule et on aura la paix. Qu'en penses-tu Carlitta?". Ce fut pourtant l'objet, très rapidement, d'une polémique bling bling de plus pour ce pitoyable exécutif! Sarkozy  (la Boutin encore moins) n'avait sans doute pas prévu que des journalistes allaient sortir l'affaire. Le soir où Christine a déclaré, à la télévision, renoncer à ce pactole, elle a utilisé une expression qui m'a frappé tant elle dégage un écart avec l'image que souhaite se donner cette catholique bon teint. Elle a dit vouloir poursuivre sa mission "gracieusement". C'est-à-dire sans aucune rétribution. C'est marrant, moi qui fréquente les milieux associatifs chrétiens, qui suis à l'aise avec le lexique de l'altérité catho, j'ai tout de suite senti la faute. "Gracieusement" est un mot de courtisane. N'importe quel obscur pilier de l'Eglise aurait employé sans réfléchir l'adverbe "bénévolement". CQFD. Christine Boutin, une chrétienne au service de la politique? Allons donc! Je la vois davantage en femme vénale puisque prête à accepter 9 500 euros pour faire du copier-coller sociologique. Une certitude, la Christine Boutin navigue désormais dans les plus basses eaux du sarkozysme!

Rama_Yade

je me la pète, mais faut pas qu'ça se sache !

Autre cas, autres moeurs. La Rama Yade se fait souvent une vertu de conspuer au nom de sa fraîcheur en politique et d'une vague morale droit-de-l'hommiste, les dérives du capitalisme. Elle a ouvert sa jolie bouche pour s'offusquer des conditions luxueuses d'hébergement de l'équipe des Bleus en Afrique du Sud : 589 euros la chambre. Elle avait appelé les dirigeants du football français à plus de "décence en temps de crise".

Cependant, Le Canard Enchaîné fait les comptes du séjour de 3 jours de la secrétaire d'état aux sports à Georgetown (hôtel 5 étoiles à 667 euros la nuit + 5 chambres pour ses collaborateurs à 320 euros la nuit + les billets d'avion en classe affaire). Ce qui fait un total de 45 000 euros pour une présence ministérielle inconsistante et vaine! Alors Rama, une leçon à donner? Oui? Vraiment?

___

 


Posté par Advision Julie à 20:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Deux mythes partent en couille : la catholique Christine Boutin n'est pas très catholique, la vertueuse Rama Yade aime le luxe

    Bien vu!

    j'ose pas faire les comptes de ce que dépense l'état pour rien, j'ai peur de faire une crise et d'avoir envie de les frapper!Déjà que.....

    Posté par peter, 15 juin 2010 à 20:46 | | Répondre
Nouveau commentaire