06 juin 2010

Le gobelet de Julie 10

 

 La rubrique de ce blog intitulée "Le gobelet de Julie" recense des petites infos

dont on parle peu


L'Union Chrétienne est un lycée de ma bonne ville de Poitiers qui s'illustre par, comment dire, une attitude pédagogique gigantesquement progressiste! Ces dernières semaines, la presse locale a épinglé ce lycée parce que les soeurs qui le dirigent auraient fortement conseillé de ne parler aux élèves ni de Darwin ni de sexualité! Heureusement, à côté de très bons lycées publics, Poitiers offre des lycées privés performants : Saint-Jacques de Compostelle mais aussi le nouvel Ensemble scolaire Isaac de l'Etoile qui, d'après les poitevins, a actuellement le vent en poupe. Si vous êtes cathos ou amateurs d'un enseignement débarassé de toute poussière rétrograde ou négationniste, vous savez, chers amis poitevins, quel lycée catholique choisir (et quel lycée boycotter) pour votre épouvantable tête blonde en manque de valeurs. Alors, on dit merci à Julie?

***

Le Post, site internet d'informations, pose une excellente question : "Que devient le ministre de la relance économique?" Rappelons qu'il s'agit de Patrick Devedjian. Ce planqué de la République doit se rouler les pouces graves. Car point de relance à l'horizon, point d'évaluation des politiques menées, point de douces paroles aux médias. Rien. Du vide. Du mou. De l'inexistence. Depuis 3 ans on sait que les ministres de Sarkozy ne servent pas à grand chose, mais celui-ci, c'est sans doute le pompon !

***

Christian Vanneste (député de droite bien à droite et homophobe patenté) s'illustre par une prose où les raccourcis ne manquent pas de saveur. Puisque Sarkozy a mis au goût du jour une critique larvée du mitterrandisme, ce suiviste de Vanneste, sur son blog, fait une sorte de bilan des deux septennats du président socialiste en retenant deux constats qu'il nous lie avec de la grosse ficelle : le taux de chômage est passé à cette époque de 7,5% à 12,2% alors que le taux de c riminalité augmentait. D'accord. Suit ensuite une série d'approximations sur sa politique extérieure. Je suis peut-être naïve, mais je ne suis pas persuadée qu'en interrogeant les français de 2010, ils ne seraient pas nettement plus inquiets aujourd'hui qu'hier de leur sort et de l'avenir du monde. Restons-en là. Cependant une phrase m'a amusé, dans ce billet superficiel et flou,une phrase qui dénonce le socialisme comme une idéologie néfaste au moral des français. Martine Aubry a dû lire Vanneste (non je rigole) puisqu'elle se plait à dire que son programme se résume à la recherche d'une "société du care"! Ah on va avoir le moral maintenant avec Martine, hein Vanneste?

***

Dominique_Strauss_Kahn__directeur_g_n_ral_du_FMI

Strauss qui peut

Cassandre (même pseudonyme que pour le livre de 2006 qui fustigeait Ségolène Royal) est l'auteur anonyme d'un récit d'anticipation politique (mais qui semble aussi un vrai-faux pamphlet) sur l'avenir présidentiel de Dominique Strauss-Kahn. Je n'ai pas lu ce livre, évidemment (j'ai de plus séduisants engouements!), mais ce qu'en disent les médias me plonge dans les délices de l'analyse psychologique: brillant, hautain, moins stratège que rigoureux, homme de "gang", ogre ordinaire, mandarin coupé du peuple, hésitant car intelligent, DSK doit-il s'enorgueillir d'être sur la trace de sa collègue Ségolène : portraituré en gagneur... perdant?

Lire l'intéressante analyse du site Profession politique ici.

___


 

Commentaires sur Le gobelet de Julie 10

    Pas encore lu le lien, mais à mon avis, non seulement il (DSK) va se présenter mais en plus, il va être élu!

    On parie un futuroscope ?

    @++
    Sousou - No führer

    Posté par Sousou, 06 juin 2010 à 19:34 | | Répondre
  • Sousou je parie volontiers : d'autant que j'ai des places gratuites au Futuroscope très souvent. Hé, on est une figure locale ou on l'est pas !

    Posté par Julie, 07 juin 2010 à 21:22 | | Répondre
  • Déviances

    Heureusement que les commissaires politiques locaux veillent à l'orthodoxie des enseignements dispensés dans les écoles de la bonne ville de Poitiers. Cette vigilance a permis d'"épingler" un établissement déviant. Epingler est effectivement le terme idoine puisqu'il ressort du vocabulaire policier, en usage auprès des argousins de la pensée progressiste qui progresse.

    Vous avez remarqué combien les tenants de l'idéologie dominante récupèrent le progrès. Ils en sont les hérauts ! Mieux, ils l'incarnent. Cette vision messianique du progrès est très divertissante pour l'entomologiste. Elle a un petit côté évangéliste cathodique ou père missionnaire, aussi désuet qu'un soixante-huitard bedonnant, empâté par une consommation excessive de progrès.

    Les progressistes sont résolument fascistes. L'idéologie du progrès est un fascisme qui constitue l'un des multiples éléments du totalitarisme moderne. Elle est du reste le dénominateur commun des trois totalitarismes du dernier siècle : nazisme, communisme et démocratie occidentale. Chaque apôtre de ces idéologies exaltait son progrès : racial, social, moral. Dans la logique du totalitarisme, le progrès est en réalité une progression. Progression du totalitarisme lui-même, de son autorité et de son emprise sur le monde.

    Le progrès doit être total. Il est une voie unique. Si vous n'allez pas à lui, il s'imposera à vous. Donnez lui vos gosses, sinon il vous les prendra.

    Alors, tremblez, mauvaises gens qui y résistez encore.

    Honte à vous ! Rétrogrades !

    Obscurs ! Vous mourrez, terrassés par la lumière !

    Posté par David, 07 juin 2010 à 23:02 | | Répondre
  • Dans quel siècle vit ce garçon prénommé David qui écrit des phrases enflammées pour fustiger le progrès? Est-il un écolo qui refuse le tracteur? Un anarchiste misanthrope qui n'aime pas désirer? Ou un crétionniste qui n'ose pas dire son nom?

    Posté par solide bolide, 26 juin 2010 à 19:02 | | Répondre
  • PS : dans mon dernier message il fallait lire "créationniste". Oui, ils existent.

    Posté par solide bolide, 28 juin 2010 à 08:13 | | Répondre
Nouveau commentaire