24 mai 2010

Estrosi a ses vapeurs

Aurions-nous un gouvernement de pleutres, un gouvernement qui n'assume pas, un gouvernement qui circonvolue, qui baisse les yeux comme une jeune fille effarouchée? Un gouvernement choqué par les mots, par les virilités des voisins, par la droiture et le besoin d'agir? Aurions-nous un gouvernement de femmes savantes ou de précieuses ridicules? Force est de constater que les simagrées vaporeuses autour du mot "rigueur", que l'Elysée et tous les ministres se refusent d'employer pour ne pas paraître grand méchants, démontreraient que les sarkozystes font leurs chichiteux. Oh non, on ne va pas appliquer à la France une politique de rigueur! Que nenni! Poah! Que vous êtes vulgaires! Et n'utilisez plus ce mot devant moi messieurs les journalistes sinon je défaille! Oh oui je sens que ça vient : je défaille! Mes sels, mon Dieu, mes sels!

La plus fiotte de toutes, c'est Estrosi. Le ministre du commerce. Il se pâme comme les autres, il donne des soufflets au micros des médias, mais lui, il applique Molière à la lettre. Vos beaux yeux Marquise, etc etc. Que nous serine-t-il ce gros lourdaud à coups d'évantail? Il invente une petite perle de langue de bois : le gouvernement fera une politique économique de vigueur! VI-GUEUR! Voilà qui est dit. Et toute la Cour de s'exclamer : comme il est drôle, comme il a bien tourné la chose! Quel esprit que cet Estrosi!

Il suffisait d'y penser. On change une lettre, et hop. Plus besoin de se sentir mal devant l'adversité. Eh bien les enfants on l'a échappé belle!

advision_julie

d'amour me font mourir

Pourtant voyons. Ce petit v salvateur et parfumé, cette pirouette de gros marquis, cette trouvaille de Trissotin, ne dit-elle pas tout de ce régime de petits faiseurs écervelés et maquillés? On est loin de la belle république gaullienne aux mots qui tonnaient et qui faisaient mouche. Estrosi, lui, arrange sa perruque, sussure un v la bouche en coeur et fixe pour la photo sa mouche. Sacré vimistre. Sacré vourtisan. Un peu venteur? Non, juste un peu vidicule.

Bientôt, un grand et très large jet d'urine fiscale partira de quelques centimètres pour atteindre la France entière. Estrosi applaudira et, s'empressant de courir de rédaction en rédaction, il délivrera le message royal : le nain pisse avec rigueur. Mais se souvenant que le mot rigueur lui est interdit il laissera libre court à sa verve en v : le vain visse avec vigueur! le vain visse avec vigueur! s'exclamera-t-il.

Ce qui ne veut pas dire grand chose. A moins que. Enfin je sais pas moi.

___

 

 

Posté par Advision Julie à 19:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Estrosi a ses vapeurs

    Estrozizi et sarkozizi : vite, une couche! !

    Mais Julie, que se passe-t-il? Vous avez l'inspiration pipi caca maintenant? Et puis penser que le président Sarkozizi pisserait sous lui une rigueur mal assumée, c'est un peu dégueu. Je croyais, en outre, que Carlitta éduquait son périnée. Tout fout l'camp!

    Posté par Konstantin, 25 mai 2010 à 12:45 | | Répondre
  • J'ai fait mieux...

    Oui Konstantin, je suis peu contente de ma prose. Mais retenez la phrase de Montaigne : "Vérité en deça du périnée, fausseté au-delà"!
    J'aggrave mon cas !

    Posté par Julie, 25 mai 2010 à 12:48 | | Répondre
Nouveau commentaire