17 février 2010

Les petites bouches s'agitent

Ces hommes et ces femmes politiques, comme je les aime! Pourtant, de temps en temps, il m'arrive de prendre du recul, et se faisant, je m'éloigne des tactiques des uns et des autres, je m'éloigne de leur bonne volonté pour convaincre ou pour exister. Je n'entends plus alors qu'une pauvre loghorrée faite de niaiseries, d'incompétences ou de généralités : ces individus se transforment en de vastes bouches, des morceaux de chair avec des dents qui enfilent des mots et qui lèchent des micros. Cet amas de viande récite de jolies choses insensées ou s'agite monstrueusement quand la langue fourche. Ces bourrelés de langage ne laissent passer, signe des temps, que les futilités ridicules des exercices du pouvoir, pouvoir qui a tué le devoir au profit du faire-valoir. Et ces bouches entonnent de petites phrases médiatiques et approximatives, sussurent des méchancetés sans talent, vide le vide ordures avec l'eau du vain...

Mais quelle mouche me pique? Quelle lucidité conservatrice agite ma pauvre caboche? Est-ce que l'élan vers l'avenir qui symbolise ma petite pensée de gôche m'aurait quitté? Allons, un peu de cran Julie, un peu de couille, redeviens celle qui aimait se moquer des simagrées et des vilennies de tous les puissants, deviens pugnace, railleuse,  siffloteuse et merveilleuse. Redeviens !

Bon d'accord. Alors quoi, il faut donc que je parle de ces petites bouches? Par laquelle vais-je commencer?

716179

Penchard la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse


Une connerie de ministre? OK mais on a le choix. Je vous en offre deux : Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, en pleine campagne électorale dans sa Guadeloupe natale, pète un plomb et déclare qu'elle fera tout pour favoriser la Guadeloupe au détriment de la Guyane, de la Réunion et de la Martinique! Putain, ça s'appelle du bon clientélisme ça! Au fait, elle est ministre de la République cette femme-là ou... infantile? Dans la même rublique "les Régionales me font dire nimporte quoi", Chantal Jouanno, secrétaire d'état chargée de l'Ecologie, a une vaste ambition pour l'Ile-de-France puisqu'elle déclare à propos du dossier Transports, dossier qu'elle a sans doute assez mal bossé : "Il faut automatiser les lignes 1, 4 et 14, qui seront ouvertes toute la nuit le weekend."  Merci Chantal, mais la ligne 14 est déjà automatique et la ligne 1 est en passe de l'être. C'est ballot.

Une Lefèbvrerie? Comment vous ne connaissez pas Frédéric Lefebvre? L'un de mes amis le surnomme "Amour, tare et beauté" (amour pour Sarkozy, tare pour l'agitation de sa bouche, beauté pour sa crinière, encore plus délicieuse que celle de BHL!). Alors voilà, Frédéric a dit que "voter Le Pen aux Régionales c'est en réalité voter socialiste". Il se drogue à quoi le Lefebvre? Il sniffe? Une bombe de laque Elnett (nutri protection) de 150ml par jour pour des cheveux et des neurones toujours impeccables? Ah, j'comprends...

Et puis il faut que je termine par trois êtres "mal dans leur peau". Xavier Bertrand ne sait pas faire avec l'UMP. Il veut dynamiser mais il dynamise pas. Stéphane Guillon l'a bien compris, lui qui lui consacre sa chronique (très drôle) de ce matin sur France Inter : c'est ici. Christine Boutin, elle, remue le couteau dans la Bible. D'après France Soir, elle serait en train d'écrire sa contribution à un livre collectif intitulé Les Gays font-ils peur? Histoire sans doute de montrer toute la compassion dont elle dispose à l'égard de ces êtres détournés de Dieu... Au fait, je me demande : les cathos coincés du cul ont-ils des hémoroïdes? J'entame une étude là-dessus. Mon propre livre, une enquête très fondée, prochainement dans les Fnac ! Et puis je veux parler de Corinne Lepage. Je l'aime bien Corinne. Energique et sensée, ancienne ministre, excellente avocate, membre-fondatrice du Comité de Recherche et d'Information indépendantes sur le Génie Génétique, et... (pas de bol) militante du MoDem. Je l'ai entendu l'autre jour, bien polie, énoncer des doutes sur la stratégie de François Bayrou. Elle le fait souvent ces derniers temps. Sa bouche peut pas s'en empêcher. Vous savez ce que sont ces petites choses charnues, ça parle tout seul, mais ça n'ose pas quitter les généralités. Allez Corinne, je suis certaine que tu te marrerais davantage chez Cohn-Bendit que chez Bayrou ! Un peu de courage... 

 

 

___


Commentaires sur Les petites bouches s'agitent

Nouveau commentaire