17 octobre 2009

le gobelet de Julie 5

La rubrique de ce blog intitulée "Le gobelet de Julie" recense des petites infos dont on parle peu.

Dominique de Villepin ("coupable" avant jugement, et accessoirement ancien premier ministre) a voulu montrer au chef de l'état à bout de souffle (malaise vagal de petite fiotte cet été) qu'il est un vrai mec. Ces jours-ci, le grand, mince, athlétique et endurant Dominique, a participé à la course d'endurance du "20 kilomètres de Paris". Les images sont démonstratives et valent bien des ricanements du type : Alors petit Nicolas, tu suis? Ah, tu as des problèmes de talonnettes ! Mon vieux, je te plains, cela doit être ardu de montrer au peuple, dans ton état, que tu es sportif! Personne n'y croit...

***

François Fillon (premier ministre de la France mais sans emploi) a voulu faire parler de lui en demandant audience au Pape. Voyage à Rome, protocole, quelques lignes étiques dans les journaux. J'imagine assez bien les petits enfants de Fillon, dans quelques années, fascinés, demander à leur grand-père sorti sans panache des affaires : "Alors, Papy, il était comment Jean-Paul II, raconte...". Et François Fillon de devoir avouer : les enfants, moi quand j'étais premier ministre, c'était Benoît XVI, le pape... Ah bon, rétorquent les petits enfants de François Fillon  sans en dire plus mais en pensant fortement : c'est un looser, ce mec, rien à en tirer...

***

Delphine Batho (députée PS) mouille sa chemise sur son blog et signe un article très documenté sur l'Affaire des Sondages de l'Elysée, dite aussi "affaire Buisson - Opinion Way". Lire ce qu'elle écrit sur les irrégularités qui semblent nettement avérées dans le pays du Sarkozysme abject qui éclate de plus en plus au grand jour...

batho

Delphine Batho

***

La croisière s'amuse mais les hétéros sont coincés du cul. Tel pourrait être la devise de cette affaire que le site de Têtu révèle cette semaine : un couple d' italiens, mari et femme, résidant à Trevi, une ville de l'Ombrie, remportent un concours et gagnent une croisière... organisée par le groupe Gay.it. Les conjoints, qui ont choisi le voyage sur catalogue, affirment ne s'être aperçus de rien et que personne ne les a avertis. A cause de cette «surprise» (se trouver parmi un peuple de pédés et de goudous), ils ont demandé une indemnisation de 3.000 euros pour les dommages subis. «Mes clients ont éprouvé un sentiment de gêne à cause de l'ambiance et des spectacles organisés sur le paquebot et ils ont passé leurs vacances enfermés dans leur cabine» a indiqué le porte-parole de la Compagnie Grimaldi, prête à les indemniser. Si Julie relate cet amusant fait divers, c'est pour montrer aux homophobes triomphants que parfois, quand on est minoritaires, on peut éprouver un léger... sentiment de gêne. Quant à Julie, imaginez-la en pleine teuf d'hétéros... Elle bougerait son popotin de sirène comme une folle. Sans vergogne. Faut savoir s'amuser, pas vrai?

Julie

Commentaires sur le gobelet de Julie 5

Nouveau commentaire